La famille

Josiane, René et Julien Boehler (de droite à gauche)

 

La famille Boehler a ses racines à Molsheim depuis au moins 1650. Il faudra 5 générations de tanneurs avant qu’Antoine Boehler (1759 – 1827) ne fasse l’acquisition de la première parcelle sur les hauteurs de Molsheim, au lieu-dit « Oberes Bruderthal », que nous sommes fiers de cultiver encore.

Son fils, Jean a alors cultivé cette passion, associant le métier d’ouvrier en armes à celui de vigneron. Il devient peu à peu propriétaire de 70 ares de vignes, qu’il transmettra à son petit-fils, aussi nommé Antoine. Il sera qualifié de viticulteur sur un acte d’état civil en 1897 et marque alors la spécialisation de notre famille dans le monde de de la vigne et du vin.

Marie et Paul Boehler

 C’est cependant à partir des années 70 que le domaine a réellement pris son essor. Marie et Paul Boehler, alors jeunes mariés, décident d’embouteiller leur production. L’exploitation compte alors 3 hectares dont l’épicentre se trouve sur le Bruderthal, bien avant que ce fabuleux terroir n’obtienne sa reconnaissance comme grand cru. Ils obtiennent également une partie du vignoble de la Holderhurst actuel.

Les études de René, le fils cadet l’ont alors mené à rencontrer Josiane lors d’un stage. C’est ensemble qu’ils décident de reprendre l’exploitation familiale en 1992, alors encore en polyculture. Ils vont l’orienter purement dans la culture de la vigne. La ferme va alors rapidement muer pour devenir un outil moderne de vinification.

Dotés d’un nouvel espace de réception de la vendange, Josiane et René peuvent pleinement se consacrer à l’expansion du vignoble. Vient alors l’acquisition de nouveaux terroirs, dont les parcelles Pfann, Leimen et Hahnenberg. Ils choisissent de cultiver  la vigne uniquement sur les parcelles en coteaux qui possèdent le meilleur potentiel qualitatif.

Cette volonté de miser sur la qualité a été transmise à Julien, petit frère d’Aurélie et Laëtitia qui ont privilégié d’autres voies professionnelles.

Après un Master en « Vigne, Vin et Terroir » suivi à Dijon et de nombreuses expériences de travail en France comme à l’étranger, il revient prêter main forte à ses parents sur le domaine dès juillet 2016.

Aujourd’hui, Josiane, René et Julien travaillent de cœur sur le domaine étendu à plus de 8 hectares. Ils ont pour vocation de produire des vins de grande précision, d’un style fidèle à la famille et de ce qui a pu être initié par ses aïeux. Nous sommes donc tout naturellement engagés depuis 2018 en conversion vers la lutte biologique. S’il faut attendre 2021 pour déguster le premier millésime entièrement labellisé, qui viendra concrétiser les efforts fait de ces dernières années, nous respectons d’ores et déjà le cahier des charges inhérent.

Vignerons indépendants

Adhérents à la charte des vignerons indépendants